INVESTIR À BALTIMORE

Les prix des biens immobiliers aux États-Unis ont chuté suite à la crise des « Subprimes » de 2007.

En effet, de nombreux ménages américains, lourdement endettés, se sont retrouvés dans l’impossibilité d’honorer le paiement de leurs échéances de crédits immobiliers contractés auprès d’établissements bancaires. Ayant mis en gage ces biens en cas de défaut de paiement, ces ménages ont été dans l’obligation de les revendre à très bas prix ou se sont vus saisir leurs biens par les banques.

Ces biens, trouvant difficilement preneurs dans ce contexte de crise, ont vu leur prix chuter. Malgré une reprise de la croissance en 2012 et un marché immobilier américain qui reprit vigueur à partir de cette année, de belles opportunités s’offrent encore aux investisseurs avec des biens de grandes superficies complètement rénovés, dans des secteurs dynamiques, et à des prix très attractifs. La demande locative restant stable et les prix des loyers élevés, toutes les conditions sont réunies pour obtenir des rendements annuels notables. Avec tous les indices conjoncturels au vert – un taux de chômage au plus bas, des prix immobiliers augmentant d’environ 5 à 6% par an, des marchés assainis, enthousiastes et portés par une fiscalité avantageuse – les meilleures opportunités d’investissement immobilier locatif se trouvent aujourd’hui aux États-Unis.

 

LES ÉTATS-UNIS OUI, MAIS POURQUOI PRÉCISÉMENT À BALTIMORE ?

Car la ville est à un tournant décisif de son histoire. Jadis grand centre industriel organisé autour de son port, la ville a dû affronter la désindustrialisation, la fermeture des chantiers navals et la récession économique depuis les années 1970. Frappée de plein fouet par la grande récession de 2008 à l’instar d’autres villes de la côte Est comme Philadelphie ou de la Rust Belt – Détroit, Pittsburg – la « Charm city » retrouve aujourd’hui un nouveau souffle.

Baltimore est en plein essor grâce à une politique urbaine menée autour de deux axes : le renforcement de son attractivité pour les industries « high tech » et la rénovation de ses infrastructures. La ville peut compter sur son emplacement stratégique, notamment sa proximité géographique avec Washington – où l’augmentation du prix de l’immobilier constitue un frein pour les investisseurs – et son prestigieux système éducatif reconnu dans tous les États-Unis, pour mener à bien cette politique.

UNE POSITION GÉOGRAPHIQUE PRIVILÉGIÉE

  • Position centrale sur la côte est des États-Unis : carrefour entre les états du nord et du sud, Baltimore dispose pour cette raison d’un réseau dense et étendu de transports publics et privés
  • Nœud d’échange du réseau aérien, ferroviaire, routier et maritime aux États-Unis
  • Située à une soixantaine de kilomètres de Washington, la capitale du pays ; 35 minutes grâce à l’Acela Express – seule ligne de train à grande vitesse des États-Unis et du continent américain
  • Ville la plus peuplée du Maryland (621 849 habitants), constitue avec Washington une vaste aire urbaine de plus de 8 millions d’habitants (8.241.912)
  • Dispose d’un des plus grands ports maritimes de la côte est
  • N’est pas située sur une zone géographique menacée par les catastrophes naturelles

DES ATOUTS ÉCONOMIQUES MAJEURS

  • Abrite les sièges sociaux d’entreprises classées dans le Fortune 1000 parmi lesquelles Constellation Energy, Legg Mason, T.Rowe Price
  • Accueille les bureaux et les sièges d’entreprises mondialement connues : U.S Food Service, Black & Decker, Mc Cormick & Company, W. R. Grace, Under Armour
  • Se situe dans le premier quart des grandes villes américaines créatrices d’emplois
  • Leader – au niveau national – dans la recherche scientifique spécialisée dans la médecine et les biotechnologies
  • Réputée pour la qualité de son système éducatif (premier dans l’état) et ses prestigieuses universités : Université John Hopkins, Université du Maryland

En fin de cursus universitaire, de nombreux étudiants font le choix de travailler dans la ville et participent au fait que Baltimore renouvelle sa population traditionnelle par une population jeune et diplômée. Mondialement reconnue pour ses innovations dans les programmes d’agriculture urbaine (Green Renaissance).

DES PROJETS DE RÉNOVATION D'ENVERGURE

Un budget de 10 milliards de dollars a été alloué par des entreprises publiques et privées pour le développement économique de la ville.

Baltimore est en effet pressentie comme une alternative sérieuse pour l’implantation de nouvelles organisations de par sa proximité géographique avec Washington.

  • La rénovation et l’agrandissement du port ; la construction navale étant toujours un secteur porteur tout comme le commerce maritime
  • Le déploiement de nouvelles lignes de métro
  • Harbor Point, un projet immobilier phénoménal en front de mer regroupant bureaux, commerces et hôtels
  • La construction massive de nouvelles écoles
  • La transformation d’anciennes bâtisses industrielles en immeubles d’habitation modernes

La plus grande ville du Maryland, après avoir vécu une crise profonde, connaît un rebond spectaculaire. Profitant de sa situation géographique avec Washington (60km), d’un taux de chômage qui ne cesse de baisser, de l’arrivée d’une population jeune et qualifiée travaillant dans le secteur des hautes technologies, de l’explosion de chantiers de construction ou de rénovation, d’investisseurs revenant en nombre, de « start-up » qui affluent pour profiter de ce dynamisme, Baltimore connaît une forte demande locative.

Cette conjoncture exceptionnelle, propre à la ville, associée à des prix d’acquisition de biens immobiliers très intéressants par rapport à leurs valeurs réelles garantit la rentabilité maximale que nous offrons à nos investisseurs.